BIO

Né le 11 mars 1991 à Paris, John Silvestre est le fils d'Emmanuel Silvestre (réalisateur) et de Patricia Cauvet (artiste peintre).

Initié à la musique à l'âge de 6 ans par un père mélomane féru de jazz, de rock, d'avant-garde et d'electronique, puis dans la pratique à 13 ans par la découverte de la batterie, il commence ses propres compositions à la guitare électrique avec un looper RC20 dès l'âge de 15 ans.

 

En 2008 John Silvestre monte un premier groupe de post-rock, Magnolia, quintet entre Television et Sonic Youth, avec qui il enregistrera deux EP et donnera une cinquantaine de concerts en France en salles et festivals, tout en poursuivant des études d'Arts à Clermont-Ferrand en 2009, puis à Bruxelles en 2012, en passant par le M.A.I en 2010 à Nancy d'où il sortira diplômé musicien professionnel.

Il commence à travailler sur les tournages de son père en 2010, apprenant sur les plateaux le métier de preneur de son et la composition de musique de film en home-studio.

John Silvestre composera pas moins de 11 bandes originales sous le pseudonyme Jeff Monheim pour des films d'auteurs, série B et érotico-pornographique entre 2010 et 2020.


En 2012 il s'installe en Belgique pendant 6 ans, Magnolia s'arrête et John Silvestre monte un projet solo sous le nom de Typhon.
Originellement basé sur le midi et Ableton Live, Typhon se transforme rapidement pour se baser sur la guitare électrique loopée dans une pédale analogique, créant une musique à la fois riche et brute, entre le rock et la musique de film.

 

Entre 2013 et 2015, il composera et enregistrera ses premiers albums en auto-production sous le nom de Typhon : Resistance (2013), Savage Salvation (2014) et Thee ! Old Feeling Machine (EP, 2015).

Pine Cone Songs (2017) sera le premier EP co-produit et enregistré à Paris avec Paul Alkhallaf, ancien bassiste de Magnolia, camarade musicien et technicien de longue date.

 

Entre 2014 et 2016 John Silvestre effectue plusieurs formations professionnelles pour apprendre le métier d'ingénieur son et perfectionner sa pratique, notamment avec Pierre Jacquot (ancien ingénieur son de Ray Charles, Sting...), Christophe Guiraud (compositeur contemporain proche du label Constellation), Jean-Louis Hennequin (compositeur de musiques de films).

Il expérimente, fabrique son premier local insonorisé et enregistre durant ces années à Bruxelles d'autres camarades musiciens qui gravitent dans sa vie :

Oli Monaghan, Nadia Daou pour le projet NÂR, des morceaux folk d'Alice Perez pour qui il enregistre les chansons de son deuxième EP, la première démo de Lapiaz avec Marc Rillet et Valerian Meunier (Moaning Cities, Phoenician Drive)...

 

En 2018 il s'installe en Suisse dans les environs de Vevey et intègre le projet NÂR durant 2 ans comme percussioniste et guitariste sur scène, ingénieur son et co-producteur en studio.

 

Il enregistre en janvier 2020 le premier album du groupe pop-rock de Vevey Swear I Love You, avec Mehdi Benkler, Joel Bovy, Pacifique Vuillemin (Forks, Mk-Ultra) et Simon Genoud. Il les rejoindra par la suite en tant que clavieriste et guitariste sur scène, arrangeur et ingénieur son en studio.

Il enregistre entre septembre et novembre 2020  le premier album de son frère Lenny Silvestre, chanteur et guitariste folk, ainsi que le dernier album du groupe de math-rock tropical Service Fun.

 

Il enregistre finalement son dernier album Avant L'Aurore sous le nom de Typhon durant le premier confinement de 2020, jouant guitare électrique, batterie, synthétiseurs, enregistrant seul en piste par piste des compositions durant parfois 20 minutes, allant plus loin dans sa maîtrise technique et l'exploration de son univers.

Parallèlement à ses activités de production musicale, John Silvestre enseigne la guitare, la batterie et la théorie musicale dans différentes écoles en Suisse, ainsi que des formations Logic Pro X depuis 2019.